Un des trois contes actuellement en recherche d'illustrateurs pour ma maison d'édition:

 

p-jaune« Sauver la mer et la douce musique de ses vagues... »


Titre du conte : Le grand orchestre des vagues

 

Introduction : Un  peu de silence s'il vous plaît…
J'ai l'honneur de vous présenter le grand orchestre des vagues, celui-là même qui s'accorde pour vous servir l'une des plus douces compositions au monde : la mélodie des vagues qui s'échouent sur la plage !
Du grand art ? Certes, mais à protéger…

 

Première moitié du texte :

Chacun a eu l'occasion d'être bercé par le doux bruit des vagues qui s'échouent sur la plage… Mais s'est-on vraiment posé la question de l'origine de ces sons ? Etait-ce un phénomène naturel ? Ou bien le choc des milliers de gouttelettes sur le sable ? Ou encore la mousse de l'écume qui pétille quand elle explose… ?
Rien de tout cela ! La vérité est ailleurs… Figurez-vous que dans chaque vague qui passe, un grand orchestre se met en place, qui joue de ses instruments et accompagne la vague jusqu'à son atterrissage sur la grève.
Certes, cet orchestre n'est pas visible… Et pourtant, si vous regardez bien… Tiens, approchez-vous et ouvrez grand les yeux sur cette vague qui arrive. Celle-ci n'est encore pour l'instant qu'une onde sans écume. Vous n'entendez rien, vous ne voyez rien d'autre qu'une bosse qui se déplace. Et pourtant !
Là en-dessous, le grand orchestre marin se met en place. Des milliers de petites particules en suspension se regroupent et s'entrechoquent façon grains de riz dans un bâton de pluie. La couleur blanche de l'écume, ce sont elles.
Puis, on repère quelques algues que l'on croit tombées là par hasard, alors que ce sont les instruments à cordes de l'orchestre. Les percussions aussi : ces minuscules coquillages, qui emportés par les vagues, se mettent à claquer de leurs coquilles comme des castagnettes.
Et voilà le résultat : dans un accord parfait, ce grand orchestre joue la mélodie des vagues, celle-là même si agréable à entendre aux oreilles et à l'âme.
Un jour, un incident se produisit : chose incroyable, le grand orchestre des vagues ne joua pas.
-« Hé ho ! Qu'est-ce que vous attendez ? Je vais bientôt m'échouer, et je n'ai pas d'accompagnement sonore… ! » réclama la vague.
Mais, grande première, elle finit sa course sans le moindre petit son sorti de ses entrailles. Les suivantes s'en inquiétèrent.
-« Réveillez-vous, voyons ! Dépouillées de nos sonorités charmantes, nous ne sommes plus des vagues, que des formes ambulantes… »
Mais plusieurs s'échouèrent hélas sans le moindre petit accompagnement musical. Des vagues muettes ? Ca alors, du jamais vu de mémoire de mer !
Eléontine, une vague venue de loin, voulut en savoir plus. Elle décida d'aller regarder ce qui se passait là en-dessous. Hop ! Tourne-retourne, elle s'inversa et sa bosse passa sous l'eau, scrutant le fond.
-« Hou-hou les musiciens, où êtes-vous ? On vous attend ! »
Pas de réponse. Elle regarda mieux, et chercha à déceler leur présence. Pas là, ni là, ni là encore… Mince alors, ils étaient partis ! Seul un coquillage mal en point, à la coquille à moitié cassée, était là, incapable de claquer des castagnettes avec ces coquilles endommagées.
-« Mais… Où sont-ils donc passés ? Je ne comprends pas, je ne vois personne. Seraient-ils partis en vacances ? » demanda Eléontine.
-« Non, non… Tu n'y es pas du tout ! » répondit Castor, le coquillage.
-« Alors ils font grève, ils ne veulent plus travailler à cause de notre cadence de défilement trop rapide, c'est cela ? » continua la vague.
-« Non, ce n'est pas… » soupira le coquillage.
-« Mais alors quoi ? Pourquoi nous ont-ils abandonné ?...

...

 

Public visé : 6 ans et plus.

 

Pour se positionner sur l’illustration d’un de mes contes, c’est simple, il suffit :

- De se déclarer auprès de moi (mon adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

- De m’envoyer 2 à 3 illustrations sur la première moitié du texte telle que présentée, avec quelques mots présentant sommairement ce que vous aimeriez réaliser.

- Une réponse vous sera alors communiquée, sauf imprévu majeur, dans un délai maxi de deux semaines.

- Si c’est OK, le texte vous sera alors réservé et un « package complet » vous sera remis, « le parfait nécessaire à faire un livre avec moi » : contrat, cahier des charges, modèles de maquettes, recommandations diverses, logo…etc

 

Les conditions en bref :

- Auto-édition réalisée en partenariat avec un imprimeur-éditeur, gérant les ventes en impression à la demande.

- Une rémunération des droits d’auteurs partagée, proportionnelle au nombre d’exemplaires vendus :

     o 5% du prix net de vente du livre (6,99€ pour un livre 32 pages) si l’illustrateur réalise les maquettes en version pdf du livre, solution privilégiée autant que possible.

     o 3% s’il réalise uniquement les images et que la composition est assurée par moi-même.

- Une diffusion sur les principales plateformes de vente : FNAC, Amazon, Cultura, Cdiscount, Decitre, un réseau couvrant 90% des libraires…

 

L’aventure vous tente ? Lancez-vous ! Tous les talents sont les bienvenus…

 

Coup de projecteur

Ici, régulièrement, trois contes proposés à l’illustration pour ma collection de livres.

En ce moment :


p-jaune« Sauver la mer et la douce musique de ses vagues... »
Titre du conte : Le grand orchestre des vagues

 

p-verte« Un conte qui fait peur... et rire aussi!»
Titre du conte : J'habite un château

 

p-orange «Spécial gourmands! :) »
Titre du conte : King l'éclair en chocolat

 

Mes illustrateurs

 

Ils ont collaboré à mes contes, ils sont...
 - illustrateurs
 - metteurs en voix

 

Cliquer ici pour découvrir leur univers