Valérie Bonenfant : collaborations et projets

Un des trois contes actuellement en recherche d'illustrateurs pour ma maison d'édition:

 

 p-orange « La nature se déchaîne... »


Titre du conte : Les quatre éléments

 

Introduction :

 

Quand la nature se déchaîne…
L'eau, l'air, la terre et le feu veulent tous être l'élément le plus fort de la terre.
Chacun déploie à qui mieux mieux son attirail de puissance, et autant vous dire que cela déménage !
Mais, l'homme arrive…

 

 

Première moitié du texte :

Depuis toujours régnaient sur la planète les quatre éléments que sont l'eau, l'air, la terre et le feu.
Avant que l'homme ne tente de mettre un peu d'ordre dans le chaos existant, chacun des éléments voulaient prendre le pouvoir sur les autres.
L'air créait des bourrasques énormes, emportant tout sur leur passage : des arbres, des buissons, mais aussi de pauvres animaux qui, même sans ailes, se retrouvaient flottants au milieu des nuages !
Le feu, qui ne voulait pas être en reste, réagit aussitôt :
-« Ah oui ? L'air veut jouer au plus fort ! Et bien, il va voir ce dont je suis capable, moi le feu suprême ! »
Et il se mit à jaillir un peu partout des gerbes d'étincelles, qui grossirent, attisées par le souffle. Bientôt, cela forma un gigantesque incendie, aux flammes si grandes qu'elles chatouillaient les autres planètes, et à la fumée noire qui cracha dans toute la galaxie.
-« Ah, ah ! » se réjouissait-il avec orgueil, en affichant un large sourire sur le front des flammes, « alors vous savez qui est maintenant l'élément le plus fort ! »
Mais la terre, que le feu commençait à chauffer copieusement, souhaita lui rabattre son caquet.
-« Misérable matière inconsistante ! Pauvre lueur éphémère ! Je vais te montrer, moi, ce qu'est la puissance ! » gronda-t-elle.
Et dans un fracas terrifiant, venu des profondeurs, elle se mit à trembler de plus en plus fort.
Les secousses très violentes propulsaient les animaux en l'air, qui rebondissaient comme sur un trampoline. Parfois, des crevasses se formaient, d'autres fois, c'était des montagnes qui apparaissaient. Quel raffut !
Les habitants de la planète ne savaient plus où se réfugier pour trouver un peu de répit… Et ce n'était pas fini !
L'eau, à son tour, désirait manifester son pouvoir. Ah, on l'agaçait en la secouant ! Et bien on allait subir les conséquences de son courroux ! Nom de Neptune ! Elle allait se déchaîner !
Et effectivement, bientôt, les mers et les océans devinrent démontés. Des vagues énormes surgissaient des profondeurs, et engloutissaient tout sur leur passage.
Mais dans le ciel aussi, l'eau fit des ravages. Dans l'enfer d'un tonnerre tonitruant, et éclairées d'éclairs cinglants, des trombes d'eau s'abattirent sur la planète, inondant les plaines, engorgeant les vallées, dégringolant les montagnes.
Là encore, les animaux n'étaient pas à la fête. Certains se retrouvèrent malgré eux, à surfer sur des vagues qui passaient à travers des rochers et des arbres, et tentaient comme ils pouvaient, d'éviter les obstacles !
D'autres, malades à vomir, embarqués sur de frêles radeaux, voguaient au gré des creux et des vagues !
Mais ce n'était pas terminé ! Loin de là ! Chacun des éléments s'en donnait à cœur joie pour être le dominant.
L'air fabriqua des cornets dévastateurs avec un œil au milieu : des cyclones !
Le feu, lui, reprit alors la bataille en créant des montagnes qui crachaient de la lave en fusion : les volcans !
La terre, elle, se distingua en se cassant des morceaux et en envoyant des cailloux un peu partout dans l'espace…
Bref, ça ne s'arrangeait pas !
Puis, l'homme apparut...

...

 

Public visé : 5 ans et plus.

 

Pour se positionner sur l’illustration d’un de mes contes, c’est simple, il suffit :

- De se déclarer auprès de moi (mon adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

- De m’envoyer 2 à 3 illustrations sur la première moitié du texte telle que présentée, avec quelques mots présentant sommairement ce que vous aimeriez réaliser.

- Une réponse vous sera alors communiquée, sauf imprévu majeur, dans un délai maxi de deux semaines.

- Si c’est OK, le texte vous sera alors réservé et un « package complet » vous sera remis, « le parfait nécessaire à faire un livre avec moi » : contrat, cahier des charges, modèles de maquettes, recommandations diverses, logo…etc

 

Les conditions en bref :

- Auto-édition réalisée en partenariat avec un imprimeur-éditeur, gérant les ventes en impression à la demande.

- Une rémunération des droits d’auteurs partagée, proportionnelle au nombre d’exemplaires vendus :

     * 5% du prix net de vente du livre (6,99€ pour un livre 32 pages) si l’illustrateur réalise les maquettes en version pdf du livre, solution privilégiée autant que possible.

     * 3% s’il réalise uniquement les images et que la composition est assurée par moi-même.

- Une diffusion sur les principales plateformes de vente : FNAC, Amazon, Cultura, Cdiscount, Decitre, un réseau couvrant 90% des libraires…

 

L’aventure vous tente ? Lancez-vous ! Tous les talents sont les bienvenus…

 

Coup de projecteur

Ici, régulièrement, trois contes proposés à l’illustration pour ma collection de livres.

En ce moment :


p-jaune« Un univers d'enfant...»
Titre du conte : Poum le nounours

 

p-verte« Quand le progrès fait déménager un oiseau... »
Titre du conte : J'habite un fil électrique

 

p-orange « La nature se déchaîne... »
Titre du conte : Les quatre éléments

 

Mes illustrateurs

 

Ils ont collaboré à mes contes, ils sont...
 - illustrateurs
 - metteurs en voix

 

Cliquer ici pour découvrir leur univers